Interview de l’Auteure Cécile BERGERAC

Merci à elle pour ses réponses,

Pourquoi avez-vous écrit votre livre ?

Je ne sais pas si c’était une envie ou un besoin.  Je crois que la relation que j’entretenais avec mon grand-père a planté une graine dans mon esprit. 14 ans après son départ, j’arrive enfin à me pencher sur mes souvenirs, sur sa mémoire, et à lui rendre hommage dans cette autofiction inspirée de la réalité.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

D’habitude, je trouve l’inspiration partout, dans mes échanges, dans mes rencontres, dans la moindre phrase inspirante. Cette fois, je suis partie de l’histoire de mon grand-père, né en Algérie française, ce qu’il m’en a raconté et, aussi, ce qu’il m’en a caché.

Quel est votre auteur préféré ? Pourquoi ?

J’ai beaucoup d’admiration pour Edmond Rostand qui, selon moi, tient du génie. Ses mots, ensemble, forment une symphonie parfaite. On croit lire une partition.

Que représente l’écriture pour vous ?

L’écriture est un monde dans le monde. J’y trouve une liberté que je ne m’autorise pas forcément par ailleurs. Je peux y mettre de côté ma pudeur, dire ce que je ne pourrais exprimer autrement, porter un regard différent. L’écriture me permet de vivre cent vies au travers de la construction de mes personnages.  

A qui s’adresse votre livre ?

J’aimerais que mon livre puisse aussi bien s’adresser à celui qui a connu cette période qu’à celui qui n’en connait que ce qu’il a lu dans les livres d’histoire. Je voudrais qu’il puisse servir à comprendre que les peuples peuvent vivre en paix et qu’il faut tirer les leçons du passé. Je pense aussi que les relations intergénérationnelles ont une beauté universelle, dans laquelle chacun peut se retrouver.

Et si vous partagiez avec nous une anecdote en rapport avec votre livre ?

Certains passages sont issus de faits réels. Il est beaucoup question d’une photo de Marcel, le héros, en costume de marin, quand il était petit. Cette photo existe vraiment et ne quitte jamais mon portefeuille.

Interview de l’Auteure Cécile BERGERAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut