Un si grand pouvoir

Thomas regarda Franck d’un air réprobateur et lui rétorqua : jeune homme, votre langue aurait-elle besoin de guérison ?  

Franck s’arrêta un petit instant avant de reprendre de plus belle, le flot de paroles cinglantes qu’il lançait à Sophie.

Un silence pesant s’était installé dans le groupe de parole de Thomas, uniquement brisé par les mots blessants de Franck.

Cette fois, ce n’était plus un jeu de rôles. Non. La vraie vie avait repris ses droits et Franck ne décolérait pas.

Depuis plusieurs semaines, le petit groupe de 10 personnes se réunissait dans cette salle pour apprendre à reprendre le contrôle sur leurs émotions, leur colère et surtout leur langue…

Thomas voulut de nouveau intervenir mais Sophie d’un signe discret lui demanda de n’en rien faire.

Sophie aidait Thomas dans ce groupe depuis quelques années maintenant.

Thomas ouvrit encore la bouche pour demander fermement à Franck de se calmer ; mais sans quitter Franck des yeux, Sophie lui fit signe de ne rien faire.

Sophie regardait Franck droit dans les yeux sans dire un mot, mais c’était le tumulte dans ses pensées. Elle voulait répondre avec autant de force, si ce n’est plus, à Franck et le remettre à sa place. Il ne savait pas d’où elle venait et de quoi, elle était capable et surtout à qui, elle avait fait face dans son ancienne vie.

Le monde d’où elle venait n’était pas feutré et plein de bons sentiments. Certainement pas. Là d’où elle venait, il fallait savoir s’imposer sous peine d’être écrasé. Et si elle avait tenu jusqu’à ce jour, c’était parce qu’elle était une dure à cuire…

– Mon petit Franck, tu ne sais vraiment pas à qui tu as à faire. Tu crois m’impressionner. Tu te trompes mon ami pensa-t-elle. Mais rien dans son apparence ne laissait deviner sa colère et sa frustration. Elle avait appris et continuait à apprendre à se maitriser.

Tout en gardant les yeux fixés sur Franck, elle se souvint de ses premiers pas avec Thomas. Elle était arrivée dans ce lieu, contrainte et forcée par la loi. Dans toutes les structures où elle était passée, elle était connue comme une personne ingérable et difficile. Sa colère était sans limites et elle n’avait aucune maitrise d’elle-même. Combien de vies n’avait-elle pas détruites avec de simples mots en commençant par la sienne ? Et combien d’autres par la violence ? Elle avait fait le vide autour d’elle. C’était une caïd, oui mais elle se sentait bien seule. Tout ce qu’elle faisait pour faire respecter sa réputation l’isolait chaque jour davantage. C’était le prix à payer pour rester au sommet avait-elle coutume de se dire ; mais le prix lui semblait, chaque jour, de plus en plus lourd à payer. Personne n’a idée de ce qui se passe dans le cœur et les pensées d’une personne dont tout le monde se méfie et a peur.

Thomas de son côté, se détendit tout en restant vigilant. Il connaissait bien Sophie et savait parfaitement de quoi elle était capable. Un sentiment de fierté l’envahit quand il vit les efforts qu’elle faisait pour se maitriser face à Franck. Il fut fier et reconnaissant des progrès de son élève et ne regretta pas le chemin parcouru pour en arriver là.

Essoufflé, Franck s’arrêta, enfin, de tempêter, décontenancé par le calme de Sophie. Cette dernière lui posa cette simple question :

– Tu as fini ?

Il ne sut que répondre et ne voulut pas être disqualifié et exclu de ce groupe pour violences contre les éducateurs. C’était pour lui aussi, le groupe de la dernière chance.

Elle reprit en disant :

Je vais simplement te répéter ce qu’un homme très sage m’a dit quand je suis arrivée dans ce groupe, un jour où j’avais tout cassé dans cette salle. Ces paroles ont changé ma vie :

“La vie et la mort sont au pouvoir de la langue et ceux qui l’aiment en mangeront les fruits.*

La langue est un petit membre qui malheureusement a des effets dévastateurs semblable à ceux d’un petit feu qui peut embraser toute une forêt. La langue est comme ce feu, remplie de méchanceté, du feu de l’enfer et elle a la capacité de tout détruire sur son passage, nos vies et celles des autres.**

Aujourd’hui, la vie et la mort sont placées devant toi, choisis la vie afin de vivre.***

– Et toi, Franck, que choisis-tu ? la vie ou la mort ?”

– …

Derek Prince dans son livre “Votre langue a-t-elle besoin de guérison ?” nous parle de l’importance de savoir maitriser notre langue.  Et nous rappelle notre besoin à tous de savoir et de devoir la contrôler comme Franck et Sophie.

Bonne lecture !

*selon Proverbes 18 : 21 **librement tiré de Jacques 3 : 5 – 6 ***Deutéronome 30 : 19

Un si grand pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut