Un combat sans merci

Le combat faisait rage !

Dans les épaisses ténèbres, quelques lueurs de lumière jaillissaient par moment et perçaient l’obscurité ambiante. Dans la nuit, les armes qui s’entrechoquaient faisaient un bruit assourdissant. Des cris de douleur, de rage, de désespoir résonnaient tout autour des combattants. Des corps gisaient ça et là sur le sol. Ceux qui avaient été mortellement atteints, les blessés qui n’avaient pas été encore ramenés en lieu sûr, restaient au sol.

Anna fut terrorisée en regardant ce spectacle apocalyptique. Comment était-elle arrivée là ? elle était tout sauf une combattante. Elle voulait avant tout mener une vie bien tranquille, paisible.

Tout à coup, Anna, effarée, s’aperçut qu’elle ne portait aucune armure… Que faisait-elle là ? Elle se pinça pour vérifier qu’elle ne dormait pas. La douleur ressentie lui confirma qu’elle était bien éveillée. Elle plissa les yeux pour tenter de percer l’obscurité. Elle distingua vaguement 2 groupes qui se combattaient férocement…l’une des armées était composée d’ombres étranges et effrayantes. L’autre d’êtres apparemment humains mais qui semblaient illuminés de l’intérieur. Anna se rendit compte que de ces derniers émanaient ces lueurs qu’elle avait entraperçu précédemment.

Que faisait-elle là ? s’interrogea-t-elle à nouveau avant d’entendre un bruit de pas…

Anna se figea tétanisée quand une forme, apparemment humaine s’approcha d’elle. Elle était incapable de s’enfuir. Elle jeta un regard désespéré autour d’elle cherchant un secours possible.

L’homme était habillé d’une armure flamboyante qui se composait d’un casque, d’une cuirasse, d’une ceinture qui lui sembla énorme, d’un bouclier aussi haut que lui et d’une immense épée ! son regard glissa vers les pieds de l’homme et, Anna vit qu’il portait de simples sandales.

Où suis-je ? se demanda-t-elle à nouveau, apeurée. Et surtout à quelle époque ?

Elle s’étonna même d’arriver à distinguer cet homme et son armure au milieu des épaisses ténèbres qui les entouraient.

Anna réprima, à grand peine, un cri de frayeur et redirigea ses regards vers l’homme qui arrivait près d’elle.

– Anna l’appela-t-il, que fais-tu là ?

– Bonne question pensa Anna, en reconnaissant avec soulagement la voix de Paul.

Paul avait coutume de répéter qu’un soldat ne s’engage pas dans une expédition militaire sans s’être débarrassé de tout ce qu’il l’empêche de satisfaire son commandant*.

– Et surtout pas sans le bon équipement se dit Anna.

– Que fais-tu là ? répéta Paul 

– Je ne sais pas murmura Anna d’une voix tremblante.

– Viens, je vais te conduire à l’abri. Emmanuel t’attend…Rassurée, Anna le suivit en pensant à Emmanuel qui était toujours là avec elle comme il l’avait promis.

…Anna, se réveilla brusquement, un peu désorientée. Elle respira, soulagée en reconnaissant les murs de sa chambre. Ouf, ce n’était qu’un rêve… elle se redressa sur son lit, alluma sa lumière de chevet, avant de poser son regard sur la couverture du livre, avec lequel, elle s’était endormie.

Ce livre, c’était celui de Daniel Yoder, Les vaillants guerriers de valeur.

Elle s’agita, mal à l’aise en se rappelant les mots de Daniel Yoder qui la challengeait, à sortir de sa zone de confort, embrasser l’appel du disciple et à suivre les pas de son maitre. C’est-à-dire accepter de mener un combat sans merci contre les forces des ténèbres à la suite de Jésus…Et murmura : Ne puis-je pas faire partie du Royaume sans mener cette guerre ?

Bonne lecture !

* (Lettre de l’Apôtre Paul à Timothée. 2 Timothée 2 : 4 ‘Celui qui s’engage dans une expédition militaire ne s’embarrasse pas des affaires de la vie civile, afin de donner pleine satisfaction à l’officier qui l’a enrôlé.’)

Un combat sans merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut