Au garde à vous !

Quand je pense à une sentinelle, j’ai une image qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est celle des gardes avec leur veste rouge et leur casque noir qui sont postés devant Buckingham Palace à Londres. Et d’ailleurs quand j’ai tapé image sentinelle sur mon moteur de recherche préféré; devinez quoi, il m’a été donné entre autres des images de ces sentinelles, gardes. Vous vous demandez certainement où je veux en venir. Et même, vous vous direz, gardes, armes, tout ça ce n’est pas très pacifiste. J’en conviens.

Mais vous imaginez que des centaines, que dis-je ? Des milliers de personnes font des kilomètres en train ou en avion pour venir visiter Londres et prendre une photo avec un de ces gardes. C’est devenu un incontournable du tourisme londonien. Vous et moi sommes amusés par le fait que ces sentinelles gardent leur flegme tout britannique (un pléonasme dites-vous ? 😉) en toutes circonstances.

Certains trouvent même amusant d’essayer de leur faire perdre ce flegme tout britannique. Sans succès, apparemment. Chapeau bas. Je n’arriverai pas à ne pas me déconcentrer. Vous savez ces jeux, essayez de ne pas rire le, la premier(e), je craque souvent la première. 😉

Que fait un garde, une sentinelle ? ils veillent, ils montent la garde pour prévenir un éventuel danger. Laissez moi vous raconter une petite histoire pour introduire le livre que je souhaite vous présenter aujourd’hui.

“Jean se tourna vers Jessica et lui dit : « ça y est, c’est ton tour de garde. Va prendre ta position ». Hélène demanda timidement : « puis-je l’accompagner ? » Jean lui répondit : « non » d’un ton sec avant de se radoucir pour ajouter : « tu as besoin de toutes tes forces pour assurer ton tour de garde plus tard ». Le visage d’Hélène s’illumina à la pensée qu’elle aussi serait bientôt une sentinelle. Elle jeta un regard entendu à Jessica, l’air de dire « moi aussi, je peux veiller pendant que vous vous dormez ». Son amie lui recommandait toujours d’être moins sensible, une guerrière, une sentinelle ne devait absolument pas se laisser troubler facilement. Cela la rendait inefficace pour ce service. Et patati et patata maugréa Hélène. Jessica lui jeta un regard amusé comme si elle avait entendu son monologue intérieur.

Hélène se dérida et sourit en se disant, Jessica me connait tellement bien. Il est vrai qu’en ces temps troublés, le groupe des Guerriers de la lumière n’avait pas trop de sentinelles pour veiller, et combattre l’avancée des ténèbres. Après le chaos de 4039, qui avait impacté le monde entier ; le groupe s’était formé pour combattre l’ennemi commun et apporter un message d’espérance. La peur était presque palpable autour d’eux et ils avaient besoin de toutes les bonnes volontés pour rappeler que la lumière perce toujours les ténèbres les plus sombres.”

L’écrivain du jour, Dutch Sheets, auteur du livre “la Sentinelle” nous parle d’un combat qui se mène à genoux dans la prière. La prière est selon lui, une façon de mettre en sécurité, nos familles, et plus encore.

Bonne lecture !

Ps : Un bon ouvrage sur la prière à lire ou relire quand tout autour de nous semble s’écrouler.

Au garde à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut